Un marathon en attendant le Tram Train

Près de 45 kilomètres de routes et de sentier, le tout saupoudré des pavés du Chemin des Anglais : en trois éditions, le Marathon Tram Train s’est taillé une réputation auprès des coureurs de l’île. Il faut dire que l’épreuve est atypique à mi-chemin entre la course de montagne et la course sur route, le Marathon Tram Train bouscule les habitudes. Du Stade de Saint-Paul on grimpe à 700 mètres d’altitudes via le Chemin des Anglais avant de redescendre vers le Port de Sainte-Marie. Un parcours exigeant, qui n’empêche pas les belles performances : le vainqueur de la dernière édition Hajanirina Andriamparany a affolé les chronos, avec 3h 28 minutes, gagnant du même coup le surnom de TGV.

Ceux qui aspirent a un peu plus de calme peuvent opter pour la randonnée. Chaque année ils sont de plus en plus nombreux à (re)découvrir à leur rythme les hauts du Nord de l’île.

C’est aussi une des rares courses de l’île ouverte aux handisportifs, sourds, déficients visuels ou en fauteuil, ils trouvent là une occasion de se rendre compte que les valeurs du Tram Train s’étendent au sport.

Chaque année ils sont plus de 1000 toutes catégories confondues à tenter l’aventure, une aventure qui se termine dans la fête à Bois-Madame, lieu de rendez-vous de tous les “finishers” et ceux qui veulent simplement passer un bon moment autour du Tram Train.

Pour ceux qui n’y auraient pas encore goûté et souhaiteraient s’inscrire pour la prochaine édition restez connectés, dès que les inscriptions seront ouvertes vous pourrez télécharger le bulletin via ce site.